SPORT, CORPS ET SOCIÉTÉS DE MASSE

Le projet d'un homme nouveau
Auteur(s) BENSOUSSAN GEORGES, DIETSCHY PAUL, FRANCOIS CAROLINE, STROUK HUBERT, B01

L'ouvrage "Sport, corps et sociétés de masse", le projet d'un homme nouveau, met à disposition du grand public et des chercheurs, les communications présentées au colloque international organisé en novembre 2011 par le Mémorial de la Shoah et le Centre d'histoire de Sciences Po.
ISBN13 9782200277338
48,95 $ CA

Description

L'ouvrage "Sport, corps et sociétés de masse", le projet d'un homme nouveau, met à disposition du grand public et des chercheurs, les communications présentées au colloque international organisé en novembre 2011 par le Mémorial de la Shoah et le Centre d'histoire de Sciences Po. L'objectif était d'aborder, par un jeu de regards croisés, deux aspects de l'histoire des sociétés industrielles trop longtemps négligés par les chercheurs. D'une part, l'invention de politiques sportives par les régimes totalitaires et autoritaires européens; d'autre part, l'émancipation et l'intégration des communautés juives dans les sociétés d'Europe et d'Amérique du Nord via le sport. Ces deux perspectives permettent tout d'abord de relire la place des exercices physiques gymnastiques ou sportifs dans l'invention de la modernité. Elles incitent également à revisiter l'importance du corps et de ses représentations dans les régimes totalitaires, sans sous-estimer la complexité de la formation de cet autre homme nouveau qu'est l'homo sportivus. À partir des Jeux de Berlin (1936), les deux histoires du sport autoritaire et totalitaire et du sport juif, deviennent indissociables tant les exercices corporels ont pu devenir un instrument d'exclusion, de persécution et d'anéantissement des Juifs, jusque dans les centres de mise à mort. Ils sont aussi demeurés un moyen d'émancipation, d'affirmation et de résistance, notamment sous le régime de Vichy et l'Occupation, sans toutefois que la question de l'épuration sportive ne soit véritablement posée à la Libération. Au sommaire: - Partie 1: Le corps, le sport et la modernité: 1. Sionisme et «homme nouveau». Les aventures du corps juif; 2. Les Juifs, des étrangers dans l'Amérique de l'entre-deux-guerres: perspective du monde des sport; 3. Les mouvements sportifs des ouvriers juifs en Pologne dans l'entre-deux-guerres: Sthern et Morgnsthern, étude comparative; 4. Le sport italien entre modernité et fascisme. - Partie 2: Le sport au risque des régimes totalitaires: 5. Corps et pouvoir dans l'Italie fasciste: Mussolini, Carnera et les Italiens; 6. La Grèce et la guerre: corps et sport sous le IIIe Reich; 7. Le football allemand sous le national-socialisme; 8. Le football sous Staline. Le Spartak au Goulag, 1937-1945. - Partie 3: Sportifs et sportives entre persécution, liberté surveillée et résistance: 9. Le sport allemand sous le nazisme, entre adhésion et dissidence. Max Schmeling et Albert Richter: deux exemples de «Resistenz»; 10. Le sport, entre émancipation, résistances et humiliations dans l'Europe nazie. L'exemple de quelques figures sportives; 11. Le réseau Sport libre et la persécution des sportifs juifs sous l'Occupation. La Résistance face à l'antisémitisme d'État dans le sport; 12. Le sport et la Résistance. - Partie 4: L'héritage des régimes autoritaires et totalitaires dans le sport d'après-guerre: 13. Des continuités sans ruptures? L'héritage du système sportif fasciste dans l'Italie libérée; 14. Neutralité politique, compromissions avec le régime nazi, continuité olympique. Les présidents successifs du CIO (1925-1972) au défi des Jeux de Berlin; 15. Le champion, incarnation de l'homme nouveau soviétique: une genèse -1934-1953; 16. Le sport dans le Portugal de Salazar, «instructeur social» plus qu'outil de propagande.

Renseignements sur l'ouvrage

Ouvrages similaires