VISAGES DE LA TERREUR

Auteur(s) BIARD MICHEL, LEUWERS HERVE

De toutes les années de la Révolution française, celles de la Terreur sont sans doute les plus complexes, tant la jeune république de l'an II doit se construire dans une période de divisions politiques, de tensions extrêmes, de guerre intérieure et extérieure.
ISBN13 9782200600129
51,95 $ CA

Description

De toutes les années de la Révolution française, celles de la Terreur sont sans doute les plus complexes, tant la jeune république de l'an II doit se construire dans une période de divisions politiques, de tensions extrêmes, de guerre intérieure et extérieure. Paradoxalement, les années 1793-1794 se cristallisent pourtant en des images brutales et univoques: la Vendée militaire, la guillotine, les suspects, Robespierre... Le décalage dit son impact mémoriel, son actualité toujours vive. Pour comprendre les enjeux, les tensions et les contradictions de l'an II, une quinzaine de spécialistes livrent leurs analyses. Ensemble, ils brossent un tableau contrasté d'une Terreur qui ne ressemble pas toujours à celle que l'on imagine. Au sommaire: Les révoltes «fédéralistes» et les origines de la Terreur en 1793; Terreur d'en haut, Terreur d'en bas; La journée du 5 septembre 1793. La terreur a-t-elle été à l'ordre du jour?; Les comités de surveillance, des rouages de la Terreur?; Une armée et une guerre d'exception?; La défanatisation de l'an II. Anticléricalisme et laïcisation radicale dans la nation en guerre; La «Terreur», temps des pédagogues?; Au théâtre sous la Terreur; Visages féminins de la Terreur; Dénombrer les victimes de la Terreur. La Vendée et au-delà; «L'autre Terreur»: portrait d'une France (presque) épargnée; La mort à la Convention. Des représentants dans l' il du cyclone -1793-1794; Robespierre, la Terreur incarnée? Aux origines d'une personnification de l'an II; Mémoire et Mémoires de la Terreur; La Veuve et ses amants. L'imaginaire de la guillotine aux XIXe et XXe siècles.

Renseignements sur l'ouvrage

Ouvrages similaires